Nomination d’Amy Coney Baret à la Cour Suprême des États-Unis, un enjeu politique ?

Ce samedi 26 septembre 2020, Donald Trump, le président des États-Unis, a nommé Amy Coney Barret en tant que juge à la Cour suprême. Une nomination qui  fait débat étant donné l’approche des élections américaines et l’importance du rôle de la Cour suprême dans le système politique américain.

La Cour suprême des États-Unis est une institution qui a un rôle majeur dans le système constitutionnel. Elle contrôle les lois du pays et des différents États afin qu’elles ne soient pas contraire à la Constitution. C’est à elle qu’il revient de trancher tous les grands enjeux de la société. On peut la comparer à notre Cour constitutionnelle belge.

La Cour est composée de 9 juges nommés à vie par le président des États-Unis et par le Sénat. En effet, le Sénat doit poser son consentement, à la majorité qualifiée des 3/5, sur le choix du président. La Constitution n’impose aucune contrainte au président concernant la personne qui doit être nommée.

Le décès de la regrettée juge qui laisse sa place, Ruth Bader Ginsburg, et la nomination, ce samedi 26 septembre, de Amy Coney Barret ont fait l’actualité du monde entier.  

Ruth Bader Ginsburg, était une femme très appréciée par une majorité des américains. Elle faisait partie du clan des démocrates et symbolisait la lutte pour les droits des femmes et pour les minorités.

Tandis qu’Amy Coney Barret, surnommée ACB par certains médias, nommée par Donald Trump pour remplacer Ruth B.G. appartient au camp opposé, elle est républicaine. Elle porte des convictions traditionnalistes. Notamment concernant l’avortement, un enjeu qui fait l’objet d’un argument très important dans la campagne des candidats. Sa nomination, si elle est consentie par le Sénat, viendra renforcer le clan des conservateurs qui sont déjà au nombre de 5 sur les 9 juges de la Cour Suprême.

A un peu plus d’un mois des élections présidentielles, la nomination d’ACB est élément clé pour la réélection de Donald Trump. En effet, l’avortement étant un sujet au cœur des débats aux États-Unis, en nommant ACB, Trump assure à ses électeurs plus de garantie quant aux lois sur l’avortement mais aussi quant à la garantie de la défense des idées républicaines au sein de la Cour Suprême. Il s’est d’ailleurs empressé de nommer la juge, alors que son opposant Joe Biden et l’ex-président, Barack Obama, ont appelé à la raison et ont dit qu’il fallait d’abord élire le nouveau président, et qu’ensuite, le Sénat votera afin de délivrer ou pas son consentement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s