L’application TikTok, lieu privilégié pour les harceleurs et prédateurs sexuels ?

Présentation :

Facebook, Instagram, Whatsapp, c’est dépassé ! Tous ces réseaux sociaux sont envahis par les adultes et de plus en plus rejetés par les jeunes. Aujourd’hui, la tendance chez les 10-15 ans c’est TikTok

Il s’agit d’une application pour smartphone née en septembre 2016 et issue de Chine. Inconnue au départ en Europe, aujourd’hui, les jeunes belges ne parlent que de ça.

Celle-ci est consacrée à la création et au partage de courtes vidéos musicales. Les utilisateurs se filment face à la caméra en faisant du playback ou des chorégraphies. Une fois partagés, les clips défilent sur la page d’accueil de l’appli et sont répertoriés dans le profil du créateur à l’image d’un compte Instagram. Les utilisateurs récoltent ainsi des « likes » et des abonnés. 

Vulnérabilités :

L’application s’est rapidement révélée vulnérable. Certains individus mal intentionnés auraient pu manipuler le contenu à partir de comptes d’utilisateurs et même dérober des données personnelles enregistrées. Informée de cette faille, l’équipe de sécurité a heureusement réagi et appliqué un correctif. En règle générale, les applications populaires sont toujours soumises à de forts risques de sécurité car elles contiennent de nombreux contenus personnels et comportent de nombreuses portes d’entrée pour des attaques. Cette application a par ailleurs été interdite aux membres de l’armée américaine car elle présente un risque potentiel pour la sécurité nationale.

De plus, TikTok est perçu comme favorisant le narcissisme à outrance. Il faut être le plus beau, le plus parfait. Aucune place n’est laissée aux imperfections et aux différences. C’est une course à la popularité pouvant entrainer des conséquences néfastes sur l’équilibre psychologique des enfants. Cela entraine donc du harcèlement et de la moquerie. Elément malheureux, ces attaques violentes ne font l’objet d’aucune sanction. Contre le diktat des apparences, il revient aux professeurs et aux parents de promouvoir les valeurs de l’esprit et de la bienveillance.

Prédateurs sexuels :

Les harceleurs et prédateurs sexuels ont vite fait de remarquer une jeune fille qui s’exhibe en dansant sur sa chanson préférée. La prise de contact n’est pas très difficile avec un jeune qui aime se mettre en scène. Il s’agit pour ces prédateurs d’un catalogue de vidéos ‘pornographiques’ accessible de manière anonyme et en libre-service.

Les gouvernements d’Inde et du Bangladesh ont, pour ces raisons, décidé de bannir l’application. Elle a aussi fait l’objet d’une amende importante aux États-Unis en raison du manque de protection des données des adolescents et enfants sur sa plateforme.

Soyons critiques, Soyons citoyens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s