La NRA, redoutable lobby américain des armes à feu

14 Février 2018. Nikolas Cruz, élève de 19 ans renvoyé pour raisons disciplinaires , pénètre dans son ancien lycée de Floride et ouvre le feu, faisant au moins 17 morts. Il sera arrêté sans résistance aux abords de l’école quelques dizaines de minutes plus tard. Il s’agit de la 18e fusillade depuis le début de l’année et la 291e visant un établissement scolaire depuis 2013 (selon Shabbon Watts, organisation luttant pour un contrôle accru des armes à feu). Le shérif local a, quant à lui, fait aveu d’impuissance : « Si quelqu’un veut vraiment commettre un carnage, il n’y a pas grand-chose que l’on puisse ou que les forces de l’ordre puissent faire. »

Du tir sportif à la propagande politique 

S’il existe aujourd’hui aux Etats-Unis plus de points de vente d’armes que de Starbucks, McDonald’s et supermarchés réunis, c’est en grande partie dû à la NRA, la « National Rifle Association ». Jusque dans les années 60’, elle n’est pourtant qu’une association de chasseurs et d’amateurs de tir sportif. Mais soudain tout change: l’assassinat de Kennedy, de Luther King ainsi qu’une nouvelle vague de criminalité dans le pays pousse le gouvernement à adopter le « Gun Control Act », interdisant par exemple la vente d’armes par correspondance. La branche la plus radicale de la NRA y voit alors le premier pas vers une interdiction pure et simple des armes aux USA et décide de faire évoluer l’objectif et les méthodes de l’organisation. Si celle-ci se centrait auparavant sur l’usage des armes comme loisir, elle prend désormais comme slogan « le droit qu’à le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé ». Déterrée du deuxième amendement de la Constitution américaine de 1791, cette phrase avait à l’origine pour but de permettre l’organisation de milices armées en cas d’agression de l’ennemi britannique ou de gouvernement tyrannique. Par ce biais, la NRA a réussi à convaincre de nombreux Américains que toute tentative de réguler le port d’arme constitue une atteinte à un droit fondamental.

Une importance politique majeure

La régulation des armes à feu est devenu un sujet si sensible qu’un homme politique, s’il espère être élu, à tout intérêt à rester extrêmement prudent sur la question. Donald Trump, qui soutenait encore il y a peu les mesures de régulation d’Obama, n’a eu de cesse, une fois candidat, de répéter à propos des attentats de Paris: « S’ils avaient eu des armes, tout cela aurait pu être évité ». On comprend d’ailleurs mieux son élection lorsqu’un sondage du journal Le Monde dévoile que 57% des Américains sont du même avis. Ironiquement, chaque nouvelle tragédie engendre une explosion des dons à la NRA dont elle va se servir pour financer des campagnes publicitaires, organiser des activités pour ses 4 millions de membres et contribuer au financement des campagnes électorales de politiciens qui la soutiennent. Ainsi, avant les élections importantes, elle choisit ses candidats en les notant de A à F en fonction de leur positionnement sur la question des armes à feu. Les bons élèves sont récompensés par d’importants financements, les mauvais sont sanctionnés par d’intenses campagnes de dénigrements. Tandis que l’essentiel des républicains ont pris le parti d’être totalement pro-armes à feu et profitent des largesses de la NRA (en témoignent les millions de dollars versés à la campagne de Donald Trump), les démocrates, eux, se gardent bien de l’attaquer frontalement.

La timide évolution des mentalités

La multiplication des tueries fait cependant bouger l’opinion. Un sondage de l’institut Gallup publié en novembre révélait qu’une majorité des Américains était désormais favorable à un renforcement du contrôle des armes à feu. Mais quand il s’agit d’interdiction, ils y restent largement opposés. L’argument-massue de la NRA selon lequel « la seule chose qui arrête un méchant avec une arme est un gentil avec une arme » a donc encore de beaux jours devant lui.

Soyons critiques, soyons citoyens !

(article initialement publié le 05/03/18)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s